Tunisie: blocage "inadmissible" de la transition démocratique
Agence de presse Taghrib (APT)
Le président de l'Instance électorale (Isie) en Tunisie a dénoncé mardi le blocage "inadmissible" de la "marche vers la démocratie" dans ce pays, fustigeant notamment le retard dans la tenue des premières élections locales de l'après-révolution.
date de publication : Wednesday 11 January 2017 18:48
Code d'article: 256720
 
Considérée comme l'unique rescapée du Printemps arabe, "la Tunisie s'est démarquée (...) par sa réussite partielle de la transition et il est inadmissible de tronquer cette marche vers la démocratie", a dit Chafik Sarsar dans un entretien au quotidien La Presse.

"Tout est bloqué. (...) Nous avons loupé un rendez-vous avec l'histoire", a-t-il ajouté, en référence notamment aux difficultés dans la mise en place effective de deux nouvelles institutions, la Cour constitutionnelle et le Conseil supérieur de la magistrature (CSM).

Mais le président de l'Isie s'est également montré très critique face au retard pris par le Parlement dans l'adoption de la loi électorale, un préalable à la tenue des premiers scrutins municipaux et régionaux depuis la révolution de 2011. "Ce sont les intérêts partisans tout simplement qui font que nous avons ce retard", a-t-il déploré.

 
Share/Save/Bookmark